5z9a6136 - Extensions de cils : les questions que vous vous posez

Extensions de cils : les questions que vous vous posez

Quoi de neuf du côté des extensions de cils ?

En matière d’extensions de cils, les offres sont pléthoriques. Mais toutes les techniques ne se valent pas. Rendez-vous chez SeeMy Cosmetics pour trouver les toutes dernières techniques de pose pour un effet à la fois embellissant et rajeunissant.

Si les techniciennes de notre institut ont l’habitude de vous conseiller au mieux selon vos attentes et le rendu que vous attendez, il est toujours bon de faire le point sur chaque méthode. Nous répondons à vos questions les plus fréquentes.

Comment rajeunir mon regard par les extensions de cils ?

Paupières tombantes, ridules, pattes d’oie… Les extensions sont capables de créer un effet d’optique liftant en ouvrant le regard. En prime, ils attirent l’attention vers eux, et non vers les autres petits défauts du visage. Pour cela, seule une praticienne formée saura choisir les bonnes tailles de cils, la bonne courbure et la bonne épaisseur pour vous dessiner un regard sur-mesure visiblement plus jeune.

Comment cacher une paupière tombante ?

Jusqu’ici on pouvait jouer sur les longueurs de poils et leur diamètre. On peut désormais s’offrir une courbure sur-mesure entre trois tailles : M et L. De quoi vous assurer un résultat ultra naturel ou au contraire totalement glamour. Le plus ? Quand vous optez pour la courbure L, comme Lifting, vous pouvez considérablement ouvrir votre regard et dissimuler une paupière tombante pour un effet rajeunissant ultra naturel.

Quelles extensions pour un résultat naturel ?

Le cil à cil est quasiment indécelable. La technicienne pose entre 80 et 120 faux cils par œil. La fibre est de 0,15 mm de diamètre, plus ou moins longue selon les attentes, la longueur des cils naturels et la forme des yeux.

Et si je veux un résultat plus « Drama Queen » ?

C’est le volume russe qu’il vous faut ! Les extensions utilisées sont de petits éventails de 3 à 6 extensions, de 0,003 à 0,07 mm de diamètre, que la technicienne pose sur le cil naturel à l’aide de trois à sept points de fixation. Le volume est démultiplié, comme en 3D.